Quis est Portmanteau

Portmanteau est née en 2014 afin de proposer un tourisme durable, même en ville, et afin de promouvoir des projets créatifs capables de transformer la perception des lieux que nous habitons et dans lesquels nous passons.

À quelques minutes du centre-ville et de la gare de Porta Susa, à la frontière entre Aurora et le Quadrilatero Romano, j’ai ouvert une maison pour les voyageurs dans laquelle non seulement on peut s’arrêter pour la nuit, mais dans laquelle on peut également être plongé dans la vie animée et authentique de Turin. Portmanteau offre une atmosphère informelle qui prépare à l’échange de connaissance et d’expérience, tout en valorisant l’importance des rencontres le long du parcours que chacun de nous suit.

J’ai décidé de vivre ici, car j’ai ressenti dans cette ville une forte attention pour l’innovation sociale et culturelle, la capacité de réagir aux changements et de se réinventer. Ainsi, chaque objet à l’intérieur de cette structure a été choisi car il raconte une partie de cette histoire d’amour, grâce à la collaboration d’artistes, de designers et d’artisans locaux.

Je crois que tout le monde peut devenir générateur de culture et incarner de nouvelles perspectives pour les lieux dans lesquels il travaille, il crée, il cultive ses passions. C’est pour cette raison que je suis heureuse de conseiller des promenades insolites en collaboration avec des professionnels, des associations, des laboratoires, des magasins et des points de restauration liés à une approche durable et créative.

Les personnes qui vivent déjà à Turin trouveront donc, devant la cheminée, avec une tasse de café bien chaud, un port paisible pour les propositions de collaboration les plus variées. La partie commune est née pour écouter les histoires et les idées de tous.

Portmanteau signifie porte-manteau, mais il indique aussi un modèle historique de sac de voyage. Sa personnalité se construit grâce à la présence des personnes qui y suspendent leur manteau pour une halte et des personnes qui veulent montrer aux autres ce que contient leur propre bagage.

Alors, bienvenue chez moi,

Nicoletta